Comment bien choisir sa complémentaire santé ?

bien choisir sa complémentaire santé

Entre la réduction du remboursement de la Sécurité sociale et les tarifs médicaux en hausse, on n’a pas d’autres options que de souscrire une mutuelle santé. Il s’agit d’une assurance individuelle dans la catégorie des assurances de personnes. Elle doit être choisie en fonction de vos besoins personnels (âge, état de santé et antécédents médicaux, métier, etc.).

Quelles sont les garanties incluses dans la mutuelle santé ?

L’un des critères les plus importants pour bien choisir sa mutuelle santé est le niveau de garantie offert par l’assureur. Il n’est pas nécessaire de se laisser flatter par le nombre de garanties proposées. Le plus important est qu’elles correspondent à vos besoins. Passez en revue les postes de remboursements de chaque offre. Comme toute assurance, il y a une garantie de base, une garantie élevée et une garantie optionnelle. Le premier niveau de garanties correspond au ticket modérateur. Il s’agit du montant équivalent de la base de remboursement proposée par la Sécurité sociale. Vous bénéficiez de la même somme après déduction du remboursement de la Sécu. Ensuite, la santé et prévoyance offre un second niveau de garantie. À la somme de base s’ajoutent les forfaits pour les prestations dentaires et optiques. Enfin, vous avez la garantie la plus élevée qui touche les postes de santé non couverts par la Sécurité sociale.

Quels sont les différents postes de remboursement ?

Tous les niveaux de garanties de la mutuelle pour particuliers couvrent l’hospitalisation (frais de séjour, forfait hospitalier), les actes médicaux (consultation, imagerie médicale, actes chirurgicaux et analyses médicales), l’appareillage (les prothèses auditives et l’orthopédie), le dentaire (soins et prothèses) et l’optique (monture, verres et lentilles). Le taux de remboursement, après celui de la Sécurité sociale, varie en fonction de la formule d’assurance que vous prenez auprès de btp mutuelle. Les niveaux de garanties élevés proposent des prestations complémentaires. Elles sont intéressantes, mais uniquement si vous en avez vraiment besoin. Ceci comprend le poste de prévention comme les vaccins, le poste hospitalisation si vous prenez une chambre particulière par exemple, le poste dentaire pour la parodontologie ou l’implantologie, le poste optique comme la chirurgie réfractive et le poste bien-être comme une consultation chez le diététicien, l’ostéopathe ou le sophrologue. Bien sûr, il existe des modules optionnels pour composer sa formule de complémentaire santé à la carte. Vous n’êtes pas obligé de prendre une formule dans sa totalité. Payez uniquement les prestations dont vous avez besoin.

Quels sont les paramètres à étudier ?

Les garanties proposées ne sont pas les seuls critères à considérer pour choisir sa complémentaire santé et prévoyance. D’abord, considérez les types de tiers payant proposés par l’assureur. Ceci peut grandement vous simplifier la vie en cas d’urgence. Il existe quatre types de tiers payants : obligatoire, facultatif, intégral et partiel. Le tiers payant obligatoire est valable pour une personne enceinte, un mineur de plus de 15 ans, une personne bénéficiant de la CMUC, l’AME et l’ACS, entre autres. Le tiers payant facultatif est valable pour les examens en cabinet de radiologie ou d’analyses médicales, pour une consultation chez votre médecin traitant et pour l’achat de médicaments remboursés par la Sécu. Le tiers payant intégral s’applique lorsque les frais à payer sur place (consultation chez un médecin généraliste par exemple) sont pris en charge par la Sécurité sociale et la complémentaire santé. Enfin, le tiers payant partiel ne prend en compte que la partie des frais correspondant à la somme prise en charge par la Sécu. Il est très important de se renseigner sur le montant des franchises et les délais de carence. Il s’agit de la période pendant laquelle vous devez patienter après la souscription de l’assurance avant de pouvoir jouir des différentes garanties citées dans le contrat.